Abbey Road, le studio qui devint une légende


Les studios d’Abbey Road ont organisé du 3 au 5 août une série de conférences sur l’histoire de ce lieu devenu légendaire. Brian Kehew et Kevin Rian auteurs d’un incroyable livre en 2006, nous ont régalé pendant quatre-vingt dix minutes avec des extraits de documents audio visuels relatant l’histoire des Studios.

Autour du studio n°2 étaient disposés certains instruments mythiques utilisés par les Beatles pour des sessions mythiques: « Revolver », « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band », « A Day In The Life », « Lady Madonna », « Across The Universe » … Les consoles semblent nous renvoyer à la préhistoire de l’enregistrement. Les tout premiers étaient effectués dans un hôtel de Londres du côté de Covent Garden par la Gramophone compagnie.

Une époque où il fallait chanter ou jouer très

fort dans une sorte de cornet géant, la pulsion émise permettait une gravure directe sur disque. Avec l’apparition de l’électricité et des premiers microphones, la société fait l’acquisition en 1929 d’une grande bâtisse, une majestueuse maison de maître du 19e siècle aux multiples chambres et salons, munie d’un jardin et située au numéro 3 d’Abbey Road dans le quartier résidentiel du nord de Londres, à Saint John’s Wood.

Devenue Electric Musical Industry en 1931, elle permet ainsi de produire de réels enregistrements dans un studio digne de ce nom qu’inaugure Sir Edward Elgar, le grand chef d’orchestre de musique classique le 12 novembre 1931 avec le célèbre “Pomp and Circumstance March No. 1 ».

Brian et Kevin nous font revivre l’histoire décennie par décennie et le défilé des plus grands musiciens qui fréquentèrent les lieux.

En 1932, Yehudi Menuhin, un jeune violoniste, prodige de 16 ans inaugure une longue collaboration avec Sir Elgar. Suivront Paul Robeson, le célèbre chanteur de gospel américain à la voix basse, qui inaugure le studio n°2, puis Fats Waller et même Fred Astaire vinrent y enregistrer.

Au cours de la seconde guerre mondiale, Abbey Road servi pour la propagande pour la BBC. Glenn Miller, le grand chef américain effectua son dernier enregistrement avec Dinah Shore au studio numéro 1, le 16 septembre 1944. Son avion fut abattu peu de temps après. Le premier artiste britannique a atteindre le numéro 1 avec un disque enregistré à Abbey Road fut le trompettiste Eddie Calvert avec “Oh Mein Papa” qui resta neuf semaines en haut des hit-parades en 1954.

Kevin et Brian nous parlent de Mrs Mills, une artiste très populaire dans les années cinquante. Pianiste douée dans le genre piano bastringue qui vendit des millions de disques, un record pour l’époque et justement son piano est encore là. Kevin se lève, se met au piano et joue Lady Madonna, c’est sur ce piano que Paul enregistra la chanson. Magique !

Les années soixante, Helen Shapiro, Cliff Richard, les Shadows, Peter Sellers et Sophia Lauren, les Hollies, Gerry and The Pacemakers, Cilla Black, Freddie and The Dreamers et surtout les Beatles. Brian Kehew fait signe à trois personnes du public qui avaient été sélectionnées parce qu’elles sont pianistes. Ces trois personnes sont priées de s’installer devant trois pianos et en une seule prise, au signal de Brian, elles plaquent simultanément le célèbre accord de mi majeur final de A Day In The Life, plus fort que les Beatles et sous nos applaudissements. Kevin et Brian auraient pu passer l’intégralité de leur conférence à nous parler des Beatles, ils nous sont rappelé deux anecdotes. Au début la cabine du producteur était située au rez-de-chaussée du studio.

C’est plus tard que des travaux permirent l’existence du célèbre escalier et d’installer la cabine en hauteur, dominant ainsi le studio. Derrière au fond, il y avait une petite pièce sans réelle utilité. Geoff Emerick devant l’esprit pionnier des Beatles, avait un jour dit à Lennon : « avec votre volonté de toujours innover, je ne serais pas étonné que finissiez par enregistrer dans ce cagibi » John releva l’idée et les Beatles y enregistrèrent le lendemain Yer Blues. Ringo disait « Insurpassable ! C'était nous quatre. C'est ça ce que je veux dire : c'est arrivé parce que nous étions tous les quatre dans une boîte, une pièce sans cloisons d'environ huit mètres sur huit. C'était le groupe ensemble. C'était une sorte de rock grunge des sixties, du blues grunge ».

Pour Mother Nature Son, Paul eu l’idée d’enregistrer la grosse caisse afin que le son ressemble à un bongo dans la cage d'escalier située au bout du couloir loin du studio numéro 2. En écoutant la piste avec l'ingénieur du son Alan Brown, il tapotait sur un livre qui se trouvait là. Soudain, il a trouvé que c’était un bon son, alors il enregistra des percussions en tapotant avec ses doigts sur le bouquin. Au mixage final, la batterie est en second plan, presque dans le lointain et devant les doigts sur le livre.

Révélation : On s’est demandé pendant cinquante ans qui jouait cette introduction très flamenco à la guitare juste avant « The Continuing Story Of Bungalow Bill ». George, John ou Paul ? Et Bien, Kevin et Brian nous révèlent qu’il ne s’agit d’aucun des trois Beatles. C’est un enregistrement tiré des archives d’EMI que les Beatles décidèrent d’inclure avant la chanson.

Après les Beatles, au cours de seventies c’est le triomphe de Pink Floyd puis Spandau Ballet, Simple Minds, Kiki Dee, XTC, Mike Oldfield, Jeff Beck, Tom Robinson, The Alan Parsons Project, Kate Bush (adoubée par David Guilmour) et tant d’autres. Avec la Brit’Pop, c’est Oasis bien entendu et toujours aujourd’hui Noel Gallagher qui fréquentent les studios ainsi que Blur. Adele enregistre à Abbey Road comme l’avait fait Amy Winehouse.

On y vit entre autres Burt Bacharach, Badfinger, Syd Barrett, Tony Bennett, James Blunt, The Black Keys, Michael Bublé, Buzzcocks, Colbie Caillat, Camel, Nick Cave and the Bad Seeds, Tim Christensen, Ray Cooper, Miley Cyrus, Dave Mason, Depeche Mode, Dido, Donovan, Duran Duran, Plácido Domingo, Enya, Ella Fitzgerald, Florence and The Machine, Foo Fighters, Connie Francis, Robert Fripp, Europe, Extreme, Melody Gardot, Green Day Iron Maiden, Michael Jackson, Mick Jagger, Elton John, Jamiroquai, Nigel Kennedy, Alicia Keys, Bastille (band), Patti LaBelle, Lady Gaga, Madness, Magna Carta,, Manfred Mann, Dave Matthews, John Mayer, Meat Loaf, Kylie Minogue, Alanis Morissette, Muse, Olivia Newton-John, Paolo Nutini, Panic! at the Disco, Pet Shop Boys, Peter & Gordon, The Pretty Things, Pilot, Queen, Radiohead, Raspberries, Eros Ramazzotti, Red Hot Chili Peppers, Amalia Rodrigues, Roxette, Arthur Rubenstein, Rush, The Seekers, The Spice Girls, Elliott Smith, Al Stewart, Sting, Take That, James Taylor, Taylor Swift, Travis (band), U2, Peter Ustinov, Kanye West, John Williams, Robbie Williams, Stevie Wonder, The Zombies, Zucchero ect…

Les Studios ont frôlé la catastrophe. Avec la quasi disparition des enregistrements des grandes formations classiques et le déclin de cette musique, le studio numéro 1 connu une longue période d’inactivité au point où EMI envisagea de le transformer en parking ! Le sauvetage et le renouveau vint grâce aux bandes sonores de films. Depuis Star Wars et Superman, toutes les musiques des block-busters sont enregistrées au studio numéro 1 et assurent la pérennité financière aux studios d’Abbey Road.

Les studios aujourd’hui restent parmi les plus importants du monde, ils servent de plateau pour la télévision : « Live From Abbey Road ». On y travaille avec les toutes dernières technologies. Remasteriser et remixer le fond de catalogue des majors compagnies, jeux videos, école des métiers du son… Avec l’ouverture de deux nouveaux studios the gatehouse et the front room, Abbey Road s’inscrit dans l’actualité et assurent l’avenir. Les studios restent définitivement dans la légende. Kevin et Brian renouvelleront leur conférence, je vous encourage à ne pas manquer de vivre une expérience qui fera date dans votre vie.

© Jacques Volcouve 12 août 2018

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Jacques Volcouve
  • Instagram Jacques Volcouve
  • SoundCloud Jacques Volcouve
  • YouTube Jacques Volcouve

Site réalisé par Jacques Volcouve, Christine-Lou Ciantar & Sylvain Delteil

© copyright 2017 Photos Jacques Volcouve. Tous droits réservés. 

  • Facebook Jacques Volcouve
  • YouTube Jacques volcouve
  • SoundCloud Jacques Volcouve
  • Instagram Jacques Volcouve

Jacques Volcouve
+ (33) 6 03 97 86 40 / + (33) 1 44 59 69 54
83, boulevard de la Villette
75010 Paris